AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionPartenariatsL\'équipeL\'équipe

Partagez | 
 

 Départ de kadhafi : un ouf de soulagement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jerome
Créateur
Créateur
avatar

Nombre de messages : 62
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Départ de kadhafi : un ouf de soulagement   Sam 15 Déc - 13:07

Après les six jours passés par le colonel Kadhafi à Paris, la presse est unanime et pousse un "ouf" de soulagement après cette visite pendant laquelle tous pensent que "Kadhafi s'est moqué de la République".

Laurent Joffrin dans Libération n'a pas de mots assez durs pour évoquer le guide de la Révolution libyenne "Dictateur échevelé, Ubu pétrolifère, champion de la torture et de la tyrannie, Muammar al-Kadhafi a été autorisé à piétiner six jours durant la dignité républicaine autant que les valeurs du droit" s'émeut l'éditorialiste qui en vient "presque à plaindre Nicolas Sarkozy pour son stoïcisme forcé" dont la "réalpolitik s'est changée en politique surréaliste." Il estime qu'il faudra "se souvenir que cet homme "habile à opprimer son peuple et à berner les autres (...) s'est moqué de la République."

Dans Le Dauphiné Libéré, Didier Pobel ironise "Ouf! Il lève le camp aujourd'hui avec sa tente de bédoin pliée sous le bras" et évoque les juteux marchés pour la France "y a pire comme achats de Noël pour le tiroir-caisse d'un commerçant pas trop regardant sur la morale".

Francis Brochet du Progrès retourne en enfance et à la série des Martine qu'il voit en aventures de Mouammar. "Nous avons ainsi feuilleté les albums de "Mouammar à Marigny", "Mouammar sur la Seine", "Mouammar à la chasse", "Mouammar à Versailles", et nous avons même frôlé "Mouammar à Colombey-les-deux- Eglises"... Nous avons beaucoup ri" s'amuse-t-il avant de reprendre son sérieux: "Mais nous avons grimacé au souvenir des tortures des infirmières bulgares. Et puis, autant le dire, nous avons eu un peu honte, quand Mouammar nous a imposé une autre série: "Nicolas supervendeur", "Nicolas traité de menteur", "Nicolas en bateau"..."

Pas tendre non plus, Patrick Fluckiger dans L'Alsace estime qu'"avec la venue du colonel Kadhafi, Nicolas Sarkozy, le roi des effets de manche, a trouvé à qui parler, sur le plan de la communication!". Jugeant que Kadhafi "a pleinement réussi sa visite" il voit le bilan français "moins brillant", même commercialement où il affirme qu'en "guise de contrats, Kadhafi a surtout signé des promesses de négociations, présentées par Nicolas Sarkozy comme acquises."

Jacques Camus de La République du Centre est affirmatif: "face à Kadhafi, la France aurait gagné à se montrer plus mature. Quitte à perdre de menus contrats tout en renforçant son crédit."

Sur la même ligne dans L'Est Républicain, Pierre Taribo avance que l'on "peut ouvrir le dialogue sans diminuer pour autant la force de ses convictions. Dans ce domaine, il appartient à la France de prendre le leadership moral pour faire entendre sa petite musique dans le concert des nations".

Pour La Voix du Nord sous la plume d'Hervé Favre "Si Nicolas Sarkozy attendait de son hôte qu'il fasse plutôt profil bas et se cantonne au rôle de client venu signer des grands contrats, c'est raté" et de se demander "de quel autre dirigeant Nicolas Sarkozy aurait accepté sans mot dire qu'il lui fasse ainsi publiquement la leçon sur sa politique d'immigration et sur la situation dans nos banlieues ghetthos ?" écrit-il avant de conclure que "le bilan de cette semaine n'est à l'avantage ni de l'hôte ni de l'invité."

Enfin dans Nice-Matin, Alain Duhamel observe que tout "cela tombe mal pour Nicolas Sarkozy qui, durant sa campagne présidentielle, avait fièrement annoncé qu'avec lui, la France ne sacrifierait plus ses valeurs et ses convictions aux marchés et aux contrats".

_________________
Jérôme, fondateur de


Mobilisons nous pour Ingrid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cie-vindilis.fr
jerome
Créateur
Créateur
avatar

Nombre de messages : 62
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Re: Départ de kadhafi : un ouf de soulagement   Sam 15 Déc - 13:23

Ainsi la France pousse un grand ouf de soulagement !!
Cette visite est apparu pour tous comme une provocation. Le colonel Kadhafi, est un dictateur, à qui on a déroulé le tapis rouge et les honneurs de la République.

Maintenant qu'il est parti, la France va tenter de surmonter cette provocation, où ce "dirigeant" a été jusqu'à traité le Président de la République de menteur.

_________________
Jérôme, fondateur de


Mobilisons nous pour Ingrid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cie-vindilis.fr
 
Départ de kadhafi : un ouf de soulagement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vindilis Forum :: Général :: Actualité-
Sauter vers: